Vélingara….Triste….Triste, Triste…Des actes malveillants perturbent la quiétude des producteurs

SUP DE CO

C’est devenue monnaie courante dans le département de Vélingara où des personnes malveillantes se rendent nuitamment aux champs pour brûler des productions arachidières entières amassées en tas et appartenant à autrui.

Le dernier acte en date remonte à ce jeudi 2 décembre aux environs de 20h30mn au village de Sare Maly dans la commune de Sare Coly Sallé, département de Vélingara (Sud est).
La quiétude du village à cette heure précise a été perturbée d’abord par une épaisse fumée qui a enveloppé le ciel à ces environs.

Curieux de savoir l’origine de cette fumée, ces habitants essentiellement composés d’agro-pasteurs se sont rués vers les lieux. A leur grande surprise, ils ont constaté qu’il s’agissait du champ d’un jeune de leur village.

Sans véritablement de moyens appropriés pour circonscrire les flammes gloutonnes qui ont entièrement recouvert la totalité du grand tas d’arachide qui, pourtant était bien sécurisé au milieu du champ, les secouristes se sont résolus à déplorer cet état de fait.

Le jeune producteur qui n’a que ses yeux pour pleurer était inconsolable en constatant cette perte de toute sa production d’arachides.

La semaine dernière c’est un autre cultivateur du village de Saré Yeroyel, situé à quelques encablures de Saré Maly qui avait enregistré des dégâts similaires. Avec les circonstances, les arachides qui étaient en tas ont été réduites en cendre. Rien n’a été sauvé.

Dans Le département de Vélingara plusieurs producteurs d’arachides ont perdu leur rendement à cause de pareils actes malveillants.

**Ce qui nous arrive dans le Fouladou est dur à supporter. Comment un être humain ose t-il commettre un pareil délit?

Comme si le diable s’en est mêlé, plusieurs cas de vols de mil, maïs, riz, arachides, pastèques, manioc etc….sont notés ça et là dans les champs.

La pilule amère que ces pauvres paysans ont ingurgité est celle de la lourde dette contractée auprès des banques. A coût sûr de sérieuses difficultés les attendent déjà dans les prochaines semaines. Triste, triste vraiment triste…

MOUSSA SIBO MBALLO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code