Appel à revoir à la hausse le niveau de formation des infirmiers et sages-femmes

SUP DE CO

Le Directeur de l’Ecole nationale de développement social et sanitaire (ENDSS), Daouda Faye, a appelé, vendredi, à revoir à la hausse le niveau de formation des infirmiers et des sages-femmes pour une bonne prise en charge des populations.

« Le niveau de formation de l’infirmier et de la sage-femme doit être revu à la hausse par rapport aux compétences qu’on doit leur léguer, car ils prennent en charge au moins plus de 60%, voire 70% de la population africaine’’, a-t-il dit.

Le Professeur en santé publique intervenait lors de la cérémonie d’ouverture des journées scientifiques de l’Association nationale des sages-femmes d’Etat du Sénégal (ANSES), à Dakar.

Selon lui, sur le plan de l’éthique ou de l’équité, ce pourcentage de la population ne doit pas être pris en charge par une sage-femme ou un infirmier avec le niveau de formation qu’il a toujours eu depuis les indépendances.

Il a invité les autres médecins spécialistes à ‘’lâcher du lest » pour permettre aux sages-femmes et autres infirmiers d’acquérir des connaissances ‘’afin de bien prendre en charge les personnes qui sont mises à leur disposition’’.

‘’L’acquisition de ces connaissances doit se faire dans un environnement où la compétence existe sur le plan pédagogique et organisationnel. C’est pour cette raison que nous pensons que l’ENDSS et toutes les autres écoles de formation en santé de niveau Bac+3 doivent être rattachées au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation’’, a-t-il soutenu.

L’objectif, a-t-il fait savoir, est de permettre à l’infirmier actuel qu’il ne soit plus seulement un infirmier à ‘’qui on propose un organigramme qu’il répète comme un rebot », mais qui ‘’doit avoir la possibilité de faire des propositions’’.

Pour le Professeur Faye, ce changement de paradigmes va permettre à l’infirmier et à la sage-femme d’être de véritables cadres de la santé, parce qu’ayant bénéficié d’une licence ou d’une maîtrise.

Il a déclaré qu’il faut un diplôme de master en sciences infirmières et obstétricales pour qu’ils puissent résoudre certains problèmes.

Aps

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code