Soudan: le Conseil militaire et la contestation signent l’accord de transition

SUP DE CO

La cérémonie de signature de l’accord de transition a eu lieu samedi 17 août au Friendship Hallen, à Khartoum, en présence de chefs d’États et de gouvernement de la région, comme le Premier ministre éthiopien et le président kényan. Ce document est en fait une sorte de feuille de route pour ramener le pouvoir aux mains des civils.

L’accord a été signé par Mohammed Hamdan Daglo, dit « Hemeti », le numéro deux du Conseil militaire, et Ahmed al-Rabie, représentant de l’Alliance pour la liberté et le changement, fer-de-lance de la contestation.

Après 240 jours de contestation, les civils et les militaires ont ainsi finalement signé une déclaration constitutionnelle, à savoir un accord pour organiser, dans le détail, la transition vers un pouvoir détenu par les civils. Dès ce dimanche, le Conseil militaire sera dissous.

À la sortie de la cérémonie, c’est le soulagement pour Rachid Saeed Yacoub, le porte-parole de l’Association des professionnels soudanais (APS), l’une des associations qui a lancé le mouvement de contestation en décembre 2018.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code