Rencontre historique entre Trump et Kim à la frontière intercoréenne

SUP DE CO

Donald Trump est entré à pied en Corée du Nord ce 30 juin, pour quelques pas historiques avec le dirigeant de ce pays, Kim Jong-un. L’annonce de cette rencontre avait été faite un peu auparavant par le président américain et son homologue sud-coréen, Moon Jae-in, qui participe également à l’événement.

Jamais aucun président américain avant lui n’avait foulé le sol de la Corée du Nord auparavant. Mais à l’exception de George Bush, tous les présidents américains ont effectué une visite chargée de symboles sur la DMZ. Donald Trump aurait dû sacrifier à la tradition lors d’une première visite en Corée du Sud en 2017, mais le brouillard avait empêché son hélicoptère d’atterrir. Kim Jong-un lui-même avait traversé la frontière l’an dernier lors de son premier sommet sur la DMZ avec son homologue sud-coréen.

La rencontre n’a pas été préparée et les deux camps restent campés sur leur position. Pyongyang demande l’allègement de certaines sanctions en échange de mesures partielles de dénucléarisation, tandis que Washington exige une dénucléarisation complète. Un compromis sera trouvé aujourd’hui mais cette poignée de main peut permettre de relancer les négociations.

Cet espoir est exprimé par Moon Jae-in qui a parlé « d’évènement historique ». Les progressistes sud-coréens estiment en effet que le seul moyen de résoudre un jour la crise nucléaire est de multiplier les échanges de ce type avec la Corée du Nord.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code