RAPPORT DU COUD : Seynabou Ndiaye Diakhaté remet le procureur de la République à sa place !

SUP DE CO

Seynabou Ndiaye Diakhaté n’a pas froid aux yeux. La dame de fer ne se laisse jamais faire. Elle dit ce qu’elle pense. Un point. Un trait.

En marge du séminaire de validation du rapport sur la Stratégie nationale de lutte contre la corruption ce mardi, la présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) a dit ses quatre vérités au procureur de la République, à propos de la suite qu’il a donnée au rapport du Coud que les services de l’Ofnac lui ont transmis. 

« J’ai beaucoup de respect pour mon collègue, le procureur de la République, mais ça m’étonnerait qu’il puisse nous retourner nos dossiers d’enquête », a-t-elle dit. 

La magistrate de justifier : « La procédure pénale en cours à l’Ofnac, n’est pas celle qui est prévue dans le Code de procédure pénale. L’Ofnac ne travaille ni sous l’autorité ni sous la direction du procureur de la République. Ce sont les officiers de police judicaire et les agents de police judicaire qui travaillent sous son autorité. »

Pour Seynabou Ndiaye Diakhaté, le dossier du Coud a été transmis au procureur depuis 4 ans. « Lui-même, il dit avoir reçu 19 rapports de l’Ofnac. Et aucun dossier n’a été exploité. Je l’invite plutôt à exploiter les dossiers reçus de l’Ofnac pour prendre une décision », a conclu la patronne de l’Ofnac. 

Pour rappel, lors de sa dernière conférence de presse, le maître des poursuites, Serigne Bassirou Guèye, avait déclaré avoir envoyé à l’Ofnac son rapport sur le Coud. Puisque, les services de Nafi Ngom Keita, présidente à l’époque de l’Ofnac, n’auraient pas recueilli la version du directeur du Coud, Cheikh Oumar Ann à ce moment-là. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code