POLITIQUE : Le Premier ministre disparait officiellement de l’architecture institutionnelle

SUP DE CO

Le Sénégal n’a plus officiellement de Premier ministre depuis la promulgation le 14 mai dernier de la loi constitutionnelle portant notamment suppression du poste de Premier ministre.
Le projet de loi portant révision de la Constitution qui a consacré la suppression du poste de Premier ministre, a été votée le samedi 4 mai par une écrasante majorité des députés, avec 124 voix pour et 7 contre.
Au total 7 abstentions avaient été dénombrées sur 138 votants.
La suppression du poste de Premier ministre devrait également permettre d’économiser quelque 193 milliards de FCFA dans les quatre prochaines années, lit-on encore dans l’exposé des motifs

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code