Nasser al-Khelaïfi, le président du PSG, mis en examen pour corruption dans l’affaire de l’attribution suspecte des Mondiaux d’athlétisme

SUP DE CO

Le dirigeant qatarien est mis en examen pour «corruption active». Il est soupçonné d’avoir validé un versement à l’ancien patron de la Fédération internationale d’athlétisme. Son avocat considère que ces soupçons ne sont pas fondés. Le juge d’instruction au pôle financier du tribunal de Paris, Renaud Van Ruymbeke, soupçonne Al-Khelaïfi, sous statut de témoin assisté depuis le 20 mars, d’avoir «validé» un versement de 3,5 millions de dollars (3,1 M€) en faveur de Lamine Diack, l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), également mis en examen, afin de faciliter l’obtention de la compétition. Finalement, l’IAAF avait confié l’organisation des Mondiaux 2017 à Londres, la capitale qatarienne devant patienter deux ans de plus.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code