Guinée: l’opposant Faya Millimono a été libéré

SUP DE CO

Le chef du Bloc libéral avait été écroué à la prison centrale de Conakry il y a une semaine suite à une plainte pour diffamation.

Le 26 juillet dernier, lors de l’inauguration du siège de son parti, Faya Millimono avait accusé le ministre de la Justice, Mohamed Lamine Fofana, d’avoir fait partie des rebelles ayant mené des opérations en Guinée entre 2000 et 2002 et d’avoir été leur porte-parole. Des hommes armés venus du Liberia et de la Sierra Leone voisins, alors en proie à des guerres civiles, avaient attaqué la Guinée, y faisant, officiellement, des centaines de morts.

Mais le 1er août, le chef du Bloc libéral, un parti d’opposition, avait finalement reconnu devant la presse avoir fait une erreur d’homonymie et présenté ses excuses au ministre.

Entendu puis écroué le vendredi 2 août, l’opposant, arrivé quatrième à l’élection présidentielle de 2015, était depuis cette date en détention préventive à la prison centrale de Conakry. Mais sa libération ce vendredi ne signifie pas que la procédure est terminée. Faya Millimono est toujours poursuivi pour diffamation. Il est convoqué mardi devant le procureur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code