Au Burkina Faso, 267 000 personnes ont fui leurs foyers ces trois derniers mois dans le Nord et l’Est en raison des attaques jihadistes

SUP DE CO

En raison des attaques djihadistes, 267 000 personnes ont fui leurs foyers dans le nord et l’est du Burkina Faso, a annoncé vendredi le Haut-Commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR).

«Quelque 486 000 personnes ont déjà été contraintes de fuir à l’intérieur du pays, dont 267 000 au cours des trois derniers mois seulement», a indiqué le porte-parole du HCR, Andrew Mbogori pendant une conférence de presse à Genève, cité dans un communiqué reçu par l’AFP.

«De plus, 16 000 autres (personnes) sont réfugiées dans les pays voisins», a ajouté le porte-parole. Le précédent chiffre donné par les autorités burkinabées faisait état de 300 000 déplacés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code