Volley-ball : le Cameroun remporte le Championnat d’Afrique féminin 2021 face au Kenya 3 sets à 1

SUP DE CO

Comme en 2017 et 2019, l’équipe camerounaise a remporté le Championnat d’Afrique des nations féminines de volley-ball 2021 contre le Kenya (3 sets 1), le 19 septembre à Kigali. Le Maroc a pris la 3e place contre le Nigeria, 3-0. Le tournoi n’a presque jamais pris fin.

Les Camerounais sont décidément les nouveaux patrons du volley continental. Pour la troisième fois consécutive, ils ont battu le Kenya en finale du Championnat d’Afrique, qui a remporté cette compétition neuf fois en 20 éditions jusqu’à présent.

Comme en 2017 et 2019, les Kenyans se sont en effet pliés au gang de Christelle Nana, Laetitia Moma et Stéphanie Fotso. Dans une arène stérile de Kigali, les Lionnes Indomptables ont battu les Malia Strikers 3 sets à 1. Les deux rosters rivaux se retrouveront désormais côte à côte dans quelques mois pour représenter l’Afrique au prochain Championnat du Monde (26 août – 11 septembre 2022 dans le Pays-Bas et Pologne).

Plus tôt dans la journée, le 19 septembre 2021 à Kigali, le Maroc a pris la 3e place contre le Nigeria (3-0) tandis que la Tunisie a terminé 5e devant la RDC (3-0). Les Marocains se sont inclinés face aux Kenyans (3-0) en demi-finale le matin même et les Nigérians ont subi le même sort (3-0 en demi-finale) face aux Camerounais.

Un tournoi qui a failli être annulé

Tout est bien qui finit bien pour le Championnat d’Afrique des Nations Féminines de Volleyball et pour le Rwanda. Mais c’était dur ! Alors que le Rwanda a connu son premier couac après la brillante organisation de l’édition inaugurale de la Basketball Africa League (16-30 mai), du Championnat d’Afrique des nations masculin de basket-ball (24 août au 5 septembre) et du Championnat d’Afrique des nations masculin de volley-ball (7-14 septembre).

La CAN féminine de volley à la Kigali Arena a failli être annulée après deux jours d’interruption. Le 16 septembre, la Fédération internationale (FIVB) a temporairement suspendu la Fédération rwandaise (FRVB) car l’équipe féminine alignait quatre joueuses brésiliennes qui ne se sont pas qualifiées lors de la compétition. La FIVB et la Confédération Africaine (CAVB) ont alors demandé aux autorités locales de continuer cette édition sans l’équipe du Rwanda, de facto disqualifiée. Inacceptable pour les autorités rwandaises.

Le 18 septembre, un point de non-retour était presque atteint, a appris rfi.fr de sources confirmatrices. La FIVB a considéré la qualification automatique du Cameroun et du Kenya pour la Coupe du monde 2022 comme les meilleures équipes africaines au classement mondial. Mais les efforts du CAVB ont payé et après un marathon dimanche, l’événement a pris fin. Et les Camerounais et les Kenyans ont décroché leur ticket sur le terrain.

Avec cameroonmagazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code