Urgent – Mali: Près de100 morts dans l’attaque d’un village dogon

SUP DE CO

A Malian soldiers stand beside a destroyed building on November 13, 2018, in Gao, after a suicide car bomb attack overnight, which killed three people. - Three Malian civilians were killed and around 30 people were wounded in a suicide attack late on November 12 in the country's violence-hit north, officials said, as a diplomat said some of the injured were sub-contractors for the UN. The attack took place in the city of Gao when a 4x4 vehicle blew up in a residential area, the security ministry said in a statement. The blast was claimed by the GSIM, the main jihadist group operating in the Sahel region. It has ties to Al-Qaeda and was blacklisted by Washington in September. (Photo by - / AFP)

Le ministère malien de la Défense a confirmé à France 24 qu’un nouveau massacre au Mali, perpétré dimanche dans la commune de Sangha, dans un village dogon, avait fait au moins 95 morts et 19 disparus.

Un nouveau massacre a été perpétré au Mali, dans la soirée du dimanche 9 mai, cette fois dans un village dogon de la commune de Sangha.

Joint au téléphone par France 24, le maire de Sangha, qui est sur place a déclaré que 95 corps calcinés ont été retrouvés pour le moment, un bilan qui, selon lui pourrait augmenter. Il a également fait état d’une vingtaine de disparus. De son côté, le ministère malien de la Défense a confirmé la découverte de 95 corps et annoncé que 19 personnes étaient portées disparues.

Les assaillants ont mis le feu au village, et abattu tous ceux qui essayaient de sortir des habitations, a précisé le maire de Sangha. « Le village est en grande partie détruit », a-t-il déclaré.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code