Contribution: Messi au PSG, le jour d’après… Par Abdoulaye Diop

SUP DE CO

Ces dernières heures, le monde du football a été secoué par l’annonce fracassante de Laporta.
Alors que beaucoup de médias annonçaient un nouveau bail pour la Pulga , le nouveau président, qui rappelons-le au passage , avait fait de cette signature son principal cheval de bataille dans la course à la présidence est contraint d’annoncer la nouvelle qui va faire l’effet d’une bombe.

Messi ne signera pas.

S’en suit une conférence de presse du Joueur qui la mort dans l’âme confirme la nouvelle. L’histoire d’amour entre le Barca et Messi vient de connaître son épilogue d’une bien triste maniére.

Il n’en fallait pas plus pour que les premières rumeurs faisant état d’un rapprochement entre Paris et le clan Messi n’émergent.
Si certains y voit le coup du siècle, d’autres plus sceptiques y voient une galère qui mènera Paris en eaux troubles .

Messi à Paris. Une bonne affaire?

Nul besoin de présenter le joueur ni d’étaler son palmarès Disons tout simplement qu’on parle ici de l’un des meilleurs si ce n’est le meilleur joueur de tous les temps.
Pourquoi donc ce transfert fait il autant parler?

Un joueur plus proche de la fin.

Comment ne pas évoquer l’âge de Lionel Messi ? À 34 ans on ne peut s’empêcher de penser que le joueur est au crépuscule de sa carrière, ceci malgré toute la volonté du monde et une hygiène de vie irréprochable. Et oui, tout le monde n’est pas Ibrahimovic.

Toutefois ses titres individuels récoltés en 2021 montrent qu’il en a encore sous la godasse, Meilleur buteur de la Liga et meilleur joueur de la Copa América.
Et puis disons le, la superstar argentine n’a jamais été un grand besogneux donc deux belles années en ligue 1 pour un joueur aussi talentueux, cela devrait être dans ses cordes.
En ligue des champions ce sera une autre paire de manche

Un équilibre à trouver.
Signer Messi c’est prendre un joueur à l’efficacité diabolique qui vous assurera au minimum trente buts par saison mais un onze c’est d’abord et avant tout un équilibre à trouver.

Jouer avec trois cracks en attaque est tentant . On passerait ainsi de la MSN à la MMN .

Même si l’on sait que Neymar rêve de rejouer avec Messi et qu’il a été un VRP de luxe dans le recrutement de ce dernier, il est légitime de se poser des questions quant à l’intégration de ce joueur aussi talentueux soit-il.

En ligue 1 cela promet mais Face à de gros calibres Paris peut-il se permettre d’évoluer avec trois joueurs dont le repli défensif n’est pas la première qualité?
L’avenir nous le dira.

Un salaire exorbitant

On le sait le PSG, malgré de remarquables performances ces deux dernières années et un effectif de très grande qualité, est moins attirant sportivement. Le club paye ainsi le manque d’attractivité de la Ligue 1 considérée comme un championnat de seconde zone .

Résultat, Paris est très souvent obligé de surenchérir pour arracher la signature de grosses pointures. L’exemple Wijnaldum chipé au nez et à la barbe du Barça en est la parfaite illustration .
Alors quand on parle du dernier Ballon d’or, on peut aisément deviner que le PSG a du sortir le grand jeu à l’image de ce qui avait été fait avec Neymar .
Pour le séduire, le Qatar avait su se montrer très persuasif. En plus d’un salaire plus que confortable l’enfant gâté du football brésilien avait bénéficié entre autres d’une grosse prime à la signature, d’un jet privé mis à disposition par le club, de parts dans des hôtels -restaurants détenus par l’Emir. Rien que ça.

Et ça l’enfant de Rosario le sait. D ‘ailleurs qui ne sait pas qu’à Paris la soupe est bonne?

Ainsi donc pour l’argentin parle t-on d’un contrat de deux ans avec une année en option avec un salaire de 40M/ d’euros par an .
Sans compter la probable prime à la signature qui est de coutume quand on signe un joueur libre.
Toutefois, il convient de nuancer ces propos en soulignant, que l’arrivée de Messi est une excellente nouvelle sur le plan marketing .
Une nouvelle donne qui générera d’importants revenus grâce notamment à l’arrivée de nouveaux sponsors, à une billetterie qui sera à flux tendu toute l’année et à la vente de maillots.
Selon l’expert Virgile Caillet entre 200 000 et 300 000 maillots au nom de Messi seront vendus .

Il ne s’agit pas que de football:

Paris reste un club différent. Différent de par son management, différent par sa capacité financière hors norme mais surtout différent par ses objectifs.
L’erreur que nous commettons souvent quand on aborde les questions liées au PSG c’est d’analyser les péripéties de ce club sous le prisme du Sportif.
Le club parisien pour le Qatar, c’est plus qu’une affaire de ballon rond.
On est clairement dans la diplomatie. Un Soft power capital pour cet État en quête de visibilité et de renouveau sur la scène internationale.
Signer Messi, qui a lu seul représente une Marque à part entière et qui culmine à plus de 1750 Millions de FAN sur Instagram et 90 Millions sur Facebook est un vieux rêve du Qatar
Ce transfert cocherait toutes les cases de leurs objectifs.
Il permettrait surtout au Qatar à la veille de la coupe du Monde de marquer un énorme coup médiatique.

Mamadou Abdoulaye Diop
Responsable Sponsoring
Supporter du PSG

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code