Mali: Lourde charge d’Emmanuel Macron contre le Premier ministre de transition

SUP DE CO

Le président français a qualifié ce jeudi 30 septembre de « honte » les accusations d’« abandon » du Mali par la France proférées par le Premier ministre malien de transition Choguel Kokalla Maïga à la tribune de l’Onu.

« J’ai été choqué. Ces propos sont inacceptables », a déclaré Emmanuel Macron.

« Alors qu’hier, a été rendu l’hommage national à Maxime Blasco (soldat français tué au combat au Mali), c’est inadmissible. C’est une honte et ça déshonore ce qui n’est même pas un gouvernement », a tancé le Chef de l’État français, rappelant que l’équipe en place à Bamako était issue de « deux coups d’État ».

Des propos exprimés en réponse à une question de l’envoyée spéciale de RFI Valérie Gas, en marge du dîner de clôture de la saison Africa 2020 à l’Élysée, à Paris.

Avec Rfi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code