LUTTE CONTRE LE COVID : Dakar a abbatu « un travail exceptionnel », selon Ted Chaiban

SUP DE CO

Le Sénégal a abattu « un travail exceptionnel » dans la gestion de la crise de la pandémie de Covid-19, à travers la mise en place de « mesures sanitaires ayant permis de contenir les risques de décès et de formes graves de la maladie », estime Ted Chaiban, coordonnateur mondial du partenariat pour la distribution du vaccin contre la Covid-19 (CoVDP).

« Le Sénégal a fait un travail exceptionnel dans la gestion de la crise de la pandémie de Covid-19, en mettant en place des mesures sanitaires ayant permis de contenir les risques de décès et de formes graves de la maladie. Nous avons été témoins des efforts faits par le Sénégal dans la vaccination, au moment où la Covid-19 avait fait des victimes », a déclaré M. Chaiban, arrivé au terme de sa mission au Sénégal.

Selon un communiqué conjoint de l’OMS, de Gavi et de l’UNICEF, il a exhorté à « se rappeler que la Covid-19 est toujours avec nous et que nous sommes à la merci d’un prochain variant ». C’est ce qui justifie, à l’en croire, « l’importance de poursuivre les efforts, de continuer la lutte en vaccinant les plus vulnérables ».

Selon le communiqué, le coordonnateur mondial du partenariat pour la distribution du vaccin contre la Covid-19 (CoVDP) a « été témoin de l’engagement du Sénégal à accélérer les efforts de vaccination contre la Covid-19 sur l’ensemble du territoire ».

« Du 9 au 11 mai, indique-t-il, la délégation du CoVDP a effectué une série de rencontres avec l’ensemble des parties prenantes du Sénégal pour comprendre les goulots d’étranglement et explorer les moyens par lesquels le CoVDP peut aider le Sénégal à accélérer sa couverture vaccinale ».

Le séjour de la mission a été ponctué par des séances de travail avec des représentants du gouvernement, des partenaires au développement, de la société civile, des leaders religieux et organisations communautaires, des agents de santé de première ligne et de la communauté elle-même.

« Dans nos rencontres avec les dirigeants – y compris le ministre de la Santé, avec la société civile, les leaders religieux, les jeunes, les femmes, tout le monde s’est engagé à entamer une phase d’accélération de la vaccination afin que nous puissions protéger les plus vulnérables », a-t-il déclaré.

Le communiqué souligne que le gouvernement sénégalais « a élaboré un plan de relance qui se concentre sur la vaccination des groupes à haut risque, dont les personnes âgées, les personnes avec comorbidités et les agents de première ligne de santé ».

Les partenaires au développement ont également réaffirmé leur disponibilité à soutenir techniquement et financièrement le plan de relance du gouvernement.

« Faisons-en sortes que les personnes les plus vulnérables soient vaccinées, que nous soyons prêts à faire face à une éventuelle résurgence de la Covid-19 et que cette opportunité que nous avons de nous protéger soit réalisée », a-t-il conclu.

Aps

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code