LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : La BOAD et L’OFNAC signent un protocole d’accord

SUP DE CO

La Banque ouest africaine de développement (BOAD) et l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) ont signé, mardi, un protocole d’accord pour lutter et combattre efficacement la corruption et les infractions assimilées, a appris l’APS.

Le protocole d’accord a été signé par Seynabou Ndiaye Diakhaté, présidente de l’OFNAC, et Braïma Luis Soares Cassama, Vice-président chargé du support et du Contrôle à la BOAD.

La cérémonie a eu pour cadre la salle de conférence de l’OFNAC.

Cette convention qui constitue ’’un cadre de collaboration entre l’Institution sous régionale et une Institution nationale de lutte contre la corruption, est un premier pas posé dans la mutualisation des ressources, des moyens et des compétences en vue de renforcer la lutte contre ce fléau dans l’espace UEMOA’’.

’’Ce protocole d’accord a pour objectifs de créer les conditions pour une meilleure coopération et un cadre fédérateur entre la BOAD et l’OFNAC en vue de prévenir, détecter, enquêter et combattre efficacement la corruption et les infractions assimilées dans ses manifestations transfrontalières’’, a expliqué le vice-président de la BOAD, Braima Luis Soares Cassama.

Dans son discours dont copie a été transmise à l’APS, il a souligné que « l’intérêt de cette approche réside dans le fait qu’elle permet d’accroitre l’envergure et la cohérence des actions pour plus d’efficacité et plus de résultats dans le cadre de la lutte contre la fraude et la corruption ».

Il a salué « le leadership éclairé de la présidente de l’OFNAC et toutes les actions initiées dans le cadre de la lutte contre la fraude et la corruption au Sénégal et à l’extérieur ».

La signature de ce protocole d’accord ’’marque sans nul doute le début d’une longue et enrichissante collaboration entre la BOAD et l’OFNAC dans le cadre du projet commun qui est le développement des Etats à travers la lutte contre la fraude, la corruption et les autres pratiques répréhensibles », a-t-il indiqué, ajoutant que ‘’nous devons mettre tout en œuvre pour y arriver’’.

La présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC), Seynabou Ndiaye Diakhaté, a, de son côté, déclaré que « le protocole d’accord que nous venons de signer et les autres que vous ne manquerez pas de conclure avec les institutions de lutte contre la corruption, nous permettrons, dans une approche coordonnée et ordonnée, de lutter plus efficacement contre la corruption dans ses manifestations transfrontalières ».

Elle dit être convaincue que « par la mutualisation de nos moyens et expertises, par l’échange d’informations et le partage d’expériences, nos institutions contribueront davantage à l’éradication de cette gangrène honteuse et celle des autres crimes qui lui sont associés ou apparentés ».

« Je souhaite donc et espère, tout à la fois, que l’expérience de notre partenariat suscite l’émulation dans notre sous-région et retentisse comme un sérieux avertissement contre les délinquants de tous bords qui compromettent, retardent ou sabordent les projets d’investissements majeurs de nos Etats », a-t-elle conclu.

Le protocole a pour objectif ’’de définir le cadre de coopération entre la BOAD et l’OFNAC, dans la prévention, la détection et la lutte contre la corruption et infractions assimilées, suivant la législation applicable à chaque partie, les conventions internationales, régionales ou sous régionales’’.

Aps

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code