Les ressources humaines et les technologies, pierre angulaire des relations sénégalo-japonaise (DIPLOMATE)

SUP DE CO

Le développement des ressources humaines et le transfert des technologies constituent la pierre angulaire de la coopération nippo-sénégalaise, a déclaré, jeudi, l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Arai Tatsuo.

S’exprimant jeudi soir lors d’une cérémonie d’adieu organisée à son honneur, Arai Tatsuo a dit insister sur ces deux mots clés de la coopération sénégalo-nippone, à savoir le développement des ressources humaines et le transfert des technologies.

Il s’est dit convaincu que ’’ce sont deux facteurs importants pour un développement durable’’, avant de donner l’exemple du centre de formation professionnelle et technique (CFPT) Sénégal-Japon, un symbole selon lui des ’’bonnes relations entre les deux pays’’.

Cette infrastructure ’’incarne un modèle de partenariat tripartite’’, dans la mesure où ’’elle sert de lieu de formation professionnelle, non seulement pour des jeunes Sénégalais mais également pour ceux d’autres pays africains’’, a indiqué le diplomate nippon, en poste à Dakar depuis septembre 2018.

’’Jusqu’en 2020, ce partenariat dans la formation des ressources humaines a permis le séjour au Sénégal de quelque 1.400 experts japonais de divers domaines, mais aussi la formation de 4.500 Sénégalais au Japon’’, a souligné M. Arai.

Il a évoqué « le dynamisme » de la coopération entre les deux pays, se réjouissant de ’’la diversité des domaines d’intervention’’, tels que l’éducation, la santé, l’alimentation, les infrastructures et le développement communautaire.

Selon lui, les perspectives de la coopération sénégalo-nippone concernent notamment le projet sur la ’’désalinisation’’ de l’eau de la mer mis en œuvre par les deux parties et dont l’objectif consiste à assurer un meilleur accès à l’eau potable dans la région de Dakar.

Au terme de son séjour de trois ans et demi, Arai Tatsuo a magnifié le talent des jeunes Sénégalais, lequel s’exprime selon lui dans le domaine des arts et de la culture mais aussi des sports (arts martiaux).

’’Ce qui contribue largement au renforcement de l’amitié et à l’approfondissement de la compréhension mutuelle entre les deux peuples’’, déclare le diplomate.

’’Au moment où ma mission prend fin, je tiens à vous exprimer combien j’ai apprécié les excellentes relations ainsi que tous les échanges fructueux que j’ai eu le plaisir d’entretenir avec vous durant mon séjour dans ce beau pays (…) dont je garderai le meilleur souvenir’’, a conclu M. Arai.

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, s’est réjoui du niveau de partenariat entre les deux pays, parlant de relations « excellentes et solides ».

’’Par son dynamisme, c’est l’une des coopérations les mieux suivies par le gouvernement’’, s’est félicité Amadou Hott.

Il dit retenir du diplomate japonais ’’le souvenir d’un homme continuellement en contact direct avec les réalités du terrain’’.

Aps

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code