La LISCA organise ce samedi un téléthon pour la prise en charge des malades

SUP DE CO

La Ligue sénégalaise contre le Cancer (LISCA) organise, ce samedi, sur les antennes de la RTS, un téléthon pour la prise en charge des malades du cancer, a-t-on appris de son chargé de communication, Omar Diop.

« Nous sommes en train de préparer un téléthon, demain (samedi), en collaboration avec la RTS, où nous allons faire appel à dons à la population, aux personnes de bonne volonté et aux sociétés, dans le cadre de leur RSE pour qu’ils puissent mettre la main à la poche pour qu’on puisse continuer à faire le traitement des malades du cancer’’, déclare-t-il lors d’un entretien avec l’APS.

Selon lui, cette opération de collecte d’argent va même se poursuivre au-delà, afin de permettre au plus grand nombre de personnes de participer à la lutte contre le cancer qui est devenu aujourd’hui, « un réel problème de santé publique au Sénégal ».

« Sur une population de 16 millions d’habitants, nous sommes en train de faire 11000 nouveaux cas par an qui s’ajoutent sur les cas qui étaient là, parmi lesquels on peut détecter 1900 cas de cancer du col et 1800 cas de cancer du sein, avec une létalité de 70%’’, explique-t-il.

A l’en croire, même si la Lisca a pu, grâce à son plaidoyer, obtenir depuis 2019, ‘’la gratuité sur la chimiothérapie des cancers féminins à savoir le col et le sein, le combat n’est pas gagné.’’

« La chimiothérapie était l’acte le plus cher par rapport aux autres traitements. C’est pourquoi, nous avons quand-même mené le combat et une partie de ce combat est gagné. Il reste encore à faire, parce que nous aurions bien souhaité que tous les traitements du cancer soient gratuits’’, avance-t-il.

Pour ce faire, dit-il, « la Lisca continuera à faire de la sensibilisation, de l’information, du dépistage, mais aussi et certainement, le plaidoyer envers les autorités pour qu’on puisse mettre le paquet sur le traitement du cancer ».

Au total, 9243 femmes ont été consultées du 1er au 31 octobre lors de l’activité phare de la Lisca appelée « Octobre Rose », dédiée au dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus, renseigne M. Diop.

« Nous avons consulté 6525 femmes pour le dépistage du cancer du sein, parmi lesquelles, nous avons vu 852 anomalies et 29 cancers du sein avérés. Et le cancer du col de l’utérus aussi, nous avons vu 2718 femmes, avec neuf cancers et 37 lésions précancéreuses », fait-il savoir.

A ce propos, il relève que « la Lisca a durant cette même période, délivré 1600 bonnes mammographies subventionnées à 15 000 et 750 bons de mammographie gratuits à des femmes dont la tranche d’âge si situe entre 40 à 74 ans ».

Elle a aussi « outillé et renforcé la capacité de quatre-vingt-dix sages-femmes des communes Ndayane, Yenne, Popenguine, Diass et Diamniadio et Cambérène, notamment dans le cadre de la prévention, afin de pouvoir détecter et traiter le cancer à des stades précoces pour donner plus de chances de guérison aux personnes atteintes’’, selon lui.

Aps

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code