La Convention des Jeunes Reporters du Sénégal (CJRS) reçue en audience par le chef de l’Etat

SUP DE CO

La Convention des Jeunes Reporters du Sénégal (CJRS) a eu l’honneur et le privilège d’avoir été reçue en audience par le Président de la République Bassirou Diomaye Diakhar Faye, ce vendredi 5 juillet 2024 au Palais de la République.

La CJRS a d’emblée remercié le Chef de l’État pour cette audience et l’attention particulière qu’il accorde aux professionnels des médias. Nous lui avons ensuite présenté notre mode de fonctionnement et nos activités en particulier les formations et les spécialisations dispensées aux professionnels des médias à travers nos cellules zonales installées partout dans le pays.

La CJRS a profité de cette rencontre pour exposer les doléances des jeunes reporters, notamment la précarité et l’exploitation institutionnalisées dans beaucoup de rédactions. Le Président Migui Marame Ndiaye a expliqué au Chef de l’État les difficiles conditions de vie des journalistes et techniciens des médias, qui vont des salaires dérisoires à l’absence d’accès au logement en passant par des prises en charge médicales et sociales défaillantes.

Il a également été question de la fiscalité des médias et du modèle économique des entreprises de presse.

Enfin, la délégation a évoqué les 20 ans de la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal dont la célébration sera marquée par le Gala National de la Presse et la Remise des prix aux lauréats du Concours National des Meilleures productions journalistiques. L’innovation de cette année sera le prix du journalisme d’investigation qui porte le nom de Feu Mame Less Camara.

De son côté, le Président de la République Son Excellence Monsieur Bassirou Diomaye Diakhar Faye a salué le travail et l’engagement de la CJRS pour une presse de qualité. À ce titre, il s’est engagé à soutenir le concours des meilleures

productions notamment le prix Mame Less Camara pour le journalisme d’investigation.
Le Chef de l’État, qui dit suivre les activités de la Convention, affirme qu’il va accompagner les professionnels des médias pour qu’ils aient de meilleures conditions de travail et de vie.

Sur la question de la fiscalité, Le Président Bassirou Diomaye Faye a rappelé que c’est une obligation légale pour toute entreprise de payer les impôts pour soutenir les efforts de l’État dans la prise en charge des besoins de la population. Les exonérations fiscales ne doivent pas être perçues comme un droit acquis et ne doivent pas être la règle quand elles surviennent à la suite de violations manifestes de la loi fiscale. Il s’agit juste d’une question de justice et d’équité dont l’État est garant et qui s’applique à toutes les entreprises, quel que soit leur domaine d’activité. Cependant, il a affirmé que l’État reste ouvert à un dialogue avec les entreprises de presse et que celles-ci peuvent également proposer des solutions, tant que celles-ci ne violent pas les dispositions prévues par la loi.

Enfin, le Président de la République a donné instruction au Ministre de tutelle d’engager des concertations plus larges avec la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal pour une meilleure prise en charge des besoins des professionnels des médias. Le Chef de l’État a terminé son propos en rappelant son attachement à une presse libre et responsable.

Le Bureau Exécutif National

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*