JUSTICE : Le procès en appel d’Ousmane Sonko renvoyé au 8 mai

SUP DE CO

Le procès en appel du leader de Pastef-Les patriotes (opposition) et maire de Ziguinchor (sud), Ousmane Sonko, poursuivi en justice pour diffamation par le ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, a été renvoyé au 8 mai prochain.

M. Sonko avait été condamné en première instance à deux mois de prison avec sursis et à 200 millions de francs CFA de dommages et intérêts, le 30 mars dernier. Une peine en dépit de laquelle le leader de l’opposition sénégalaise reste éligible à la présidentielle du 25 février.

Mame Mbaye Niang, qu’il accuse d’avoir été épinglé par un rapport dans le cadre de la gestion d’un fonds de 29 milliards de francs CFA du Programme des domaines agricoles communautaires, a fait appel de ce verdict prononcé après plusieurs reports de l’audience.

Le procureur, qui avait requis deux ans de prison dont un an ferme à l’encontre de M. Sonko, a aussi interjeté appel.

Me El Hadji Diouf, l’un des avocats de Mame Mbaye Niang, a salué le renvoi de l’audience au 8 mai par la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Dakar.

C’est ‘’très rare’’ qu’une affaire soit jugée, par un tribunal ou une cour d’appel, dès la date fixée, a signalé Me Diouf, rappelant qu’il y a eu plusieurs renvois en première instance.

Les conditions sont ‘’maintenant réunies pour l’enrôlement’’ du dossier, a-t-il ajouté.

‘’Le ministère public et la partie civile ayant interjeté appel, le rapport du procureur déposé et le dossier transmis à la cour d’appel, les conditions sont réunies pour l’enrôlement’’, a-t-il dit aux journalistes.

Le renvoi consacre ‘’le respect de tous les droits de toutes les parties’’, a commenté El Hadji Diouf.

‘’Pour des raisons liées à notre stratégie de communication, nous avons décidé de ne pas nous prononcer sur ce renvoi’’, a dit à l’APS l’avocat Ousseynou Ngom, l’un des avocats d’Ousmane Sonko.

Aps

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*