CASAMANCE : Des journalistes formés sur les enjeux de la gouvernance foncière

SUP DE CO

Une quarantaine de journalistes des régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda ont pris part lundi, à un atelier de formation sur les enjeux de la gouvernance foncière organisé par le Projet cadastre et sécurisation foncière (PROCASEF), a constaté l’APS. 

« Cette formation axée sur les enjeux de la gouvernance foncière a pour objectif de parler avec des journalistes de la Casamance des modalités de mise en œuvre du PROCASEF, de ses attentes en terme de communication et de mobilisation des parties prenantes’’, a expliqué le coordonnateur technique du PROCASEF, Alain Diouf.

Au Sénégal, a-t-il ajouté, « le foncier est une ressource qui touche directement les populations’’.

Selon lui, ces dernières années, malgré les efforts de l’Etat du Sénégal et les réglementations, il y a beaucoup de conflits liés à la perception du foncier et les rapports entre l’individu et la terre.

M. Diouf a rappelé que le PROCASEF va intervenir dans une première phase dans 136 communes réparties dans les quatorze régions du pays.

Le projet veut aider les communes à maîtriser le capital foncier de façon systématique à travers la mise en place des outils qui vont permettre de gérer ce foncier, a-t-il promis.


De même, a-t-il fait savoir, le PROCASEF va mettre en place des procédures qui vont introduire la transparence, la clarté et l’équité dans la gestion foncière.


Le PROCASEF a pour objectif d’accélérer la sécurisation du foncier en milieu rural avec des délibérations sécurisées, d’améliorer le système d’enregistrement et de formaliser les droits fonciers dans les zones sélectionnées, fait-on savoir dans un document remis à la presse.

L’idée du projet, renseigne le texte, est de ’’finaliser la dématérialisation du registre foncier électronique au niveau rural’’.


Il s’agit au final de ’’permettre à 150.000 ménages (environs 1 million de personnes) d’obtenir des titres d’affectation dans les zones rurales et bureaux fonciers ».


Le PROCASEF est une initiative de l’État du Sénégal financé par la Banque mondiale à hauteur de 80 millions de dollars (moitié crédit et moitié don).

Une quarantaine de journalistes des régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda ont pris part lundi, à un atelier de formation sur les enjeux de la gouvernance foncière organisé par le Projet cadastre et sécurisation foncière (PROCASEF), a constaté l’APS. 

« Cette formation axée sur les enjeux de la gouvernance foncière a pour objectif de parler avec des journalistes de la Casamance des modalités de mise en œuvre du PROCASEF, de ses attentes en terme de communication et de mobilisation des parties prenantes’’, a expliqué le coordonnateur technique du PROCASEF, Alain Diouf.

Au Sénégal, a-t-il ajouté, « le foncier est une ressource qui touche directement les populations’’.

Selon lui, ces dernières années, malgré les efforts de l’Etat du Sénégal et les réglementations, il y a beaucoup de conflits liés à la perception du foncier et les rapports entre l’individu et la terre.

M. Diouf a rappelé que le PROCASEF va intervenir dans une première phase dans 136 communes réparties dans les quatorze régions du pays.

Le projet veut aider les communes à maîtriser le capital foncier de façon systématique à travers la mise en place des outils qui vont permettre de gérer ce foncier, a-t-il promis.


De même, a-t-il fait savoir, le PROCASEF va mettre en place des procédures qui vont introduire la transparence, la clarté et l’équité dans la gestion foncière.


Le PROCASEF a pour objectif d’accélérer la sécurisation du foncier en milieu rural avec des délibérations sécurisées, d’améliorer le système d’enregistrement et de formaliser les droits fonciers dans les zones sélectionnées, fait-on savoir dans un document remis à la presse.

L’idée du projet, renseigne le texte, est de ’’finaliser la dématérialisation du registre foncier électronique au niveau rural’’.


Il s’agit au final de ’’permettre à 150.000 ménages (environs 1 million de personnes) d’obtenir des titres d’affectation dans les zones rurales et bureaux fonciers ».


Le PROCASEF est une initiative de l’État du Sénégal financé par la Banque mondiale à hauteur de 80 millions de dollars (moitié crédit et moitié don).

Aps

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code